chapelle-saint-gildas-bieuzy-lady-breizh (12)

Sur les bords de la rivière du Blavet, sur la commune de Bieuzy-Les-Eaux, se trouve la chapelle Saint-Gildas construite au XVe siècle.
Elle s’appuie sur un côté de l’énorme rocher qui la surplombe, et s’intègre totalement au paysage. Cette grotte naturelle aurait servi d’abri à Saint-Gildas, fondateur de l’abbaye de Rhuys (56), et à son disciple Bieuzy.
La chapelle édifiée une première fois au 15e siècle est reconstruite en 1837.
Un escalier mène au rocher appelé “la chaire de Saint-Gildas “, là où le saint aurait prêché et exhorté les foules à cet endroit. On raconte que Saint-Gildas y frappait une pierre de deux mètres delong avec un morceau de quartz.
A noter, l’énorme cloche à l’extérieur de la chapelle.
Cloche_chapelle_Saint-Gildas_de_Bieuzy

Les Cabanes dans les arbres juin 2014_ (44)

Les Cabanes dans les arbres juin 2014_ (48)

Selon la légende, le missionnaire gallois saint Gildas de Rhuys et son disciple saint Bieuzy se retirent en 538 dans une grotte située sur les bords du Blavet au sud du promontoire de Castennec près de Bieuzy, promontoire jadis occupé par un oppidum gaulois puis le vicus romain de Sulim où était adoré une idole païenne, la statue d’Isis ou de Vénus. Malgré leur vie cénobitique, les populations d’alentour accourent vers cet ermitage encastré sous le rocher et des moines viennent de l’abbaye de Rhuys pour retrouver leur abbé Gildas. Ce lieu est alors converti en double oratoire sur lequel est édifié au xve siècle une chapelle qui devient le prieuré de la Roche-sur-Blavet, dépendant de l’abbaye de Rhuys jusqu’à la Révolution française. La chapelle semi-troglodytique actuelle est fortement remaniée au xixe siècle, avec notamment le mur sud qui est reconstruit en 1810 et la chapelle qui est allongée en 1837 vers l’ouest pour former un deuxième corps, peut-être la sacristie.