Au-dessus des Aiguilles de Port Coton sur la côte sauvage de Belle Ile la sirène de brume est bien là pour avertir les marins par temps brouillard des dangers de la cote. 

Bien seule pour percer les mystères de l’inconnu.

Et surveiller ces fameuses Aiguilles de Port Coton… Magnifiques…

Un paysage époustouflant, impressionnant… tellement magnétique qu’on a presque envie de sauter lorsqu’on les domine sur la falaise… l’appel du vide…Claude Monet, qui les a peintes à maintes reprises, les décrivait ainsi : « C’est sinistre, diabolique, mais superbe et je ne crois pas retrouver pareille chose ailleurs ».