… à la chapelle Notre-Dame-de-la-Côte à Penvins, 

trop de vents, de tempêtes…d’éléments déchainés face à l’océan…

mais aussi une sorte de dépression face à la situation du monde… trop c’est trop…

le mental à lâché et l’explosion est juste une libération