Quitter le Golfe du Morbihan pour réaliser « ce rêve d’enfant » inspiré par Jules Verne et son gentleman Phileas Fogg… fa Faire le tour de la planète…
Une partie de saute-mouton avec les fuseaux horaires…
Des pays que je vais retrouver. D’autres que je vais découvrir.
Une expérience qui m’enchante.
Au programme :
… Golfe du Morbihan, Paris, Dubaï, Abu Dhabi, Bangkok, Ayutthaya, Koh Chang, Sydney, Les blues Mountains, Auckland, Rotorua, Papeete, Moorea, Los Angeles, Las Vegas, Paris, Golfe du Morbihan…

Après quelques mois de préparation et de rêve…
ça commence là…
enregistrement… douane… salle d’embarquement…

Et C’est parti !!!
Pour la première étape, c’est le plus célèbre émirat des sept Emirats Arabes Unis. L’excentrique Dubaï.
Avec ses gratte-ciels qui touchent presque le ciel et ses îles sorties de l’océan comme par magie, la mégalomane fait dans la démesure démesurée…
Un développement fou… Fou… Fou…
A commencer par la magnifique et impressionnante Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel du monde qui culmine à 828 mètres.

Aussi majestueuse de nuit, comme l’a vécu my Dear Son qui est passé par là  il y a quelques jours  et qui a fait cette superbe photo.

Des grattes ciel à perte de vue

L’hôtel le plus luxueux du monde : le Burj-Al-Arab. 7 étoiles.

Dubaï c’est ça… La course aux superlatifs
le plus haut gratte-ciel du monde,
L’hôtel le plus luxueux du monde,
Des pistes de ski dans un gigantesque centre commercial,
des îles artificielles, Palm Jumeirah, la première des gigantesques îles construites qui a une forme de palmier,
Des échangeurs d’autoroutes à n’en plus finir qui déjà ne suffisent plus…
Des colliers en or massif…
Toujours plus…
Et un prochain défi : l’Expo 2020 de Dubaï : « Connecter les Esprits, Construire le Futur »… mais surtout montrer en plus la puissance de l’argent qui semble inépuisable
Et déjà a été lancé la construction d’une tour encore plus haute. La tour de Dubai Creek Harbor. Une tour en forme de minaret qui devrait culminer au-delà de 828 mètres.
Un défi déjà dépassé, puisque l’Arabie saoudite a commencé la construction de  l’un des ouvrages les plus démentiels jamais imaginés par l’être humain. La Kingdom Tower qui sera le premier immeuble à atteindre 1 kilomètre de haut !
La compétition vers le ciel se passe actuellement aux portes du désert !
Toujours plus grand, plus beau, plus cher et… plus extravagant !
Dubaï fascinante
Une question quand même : Est-ce que Dubai est une bulle ?
Car il ne faut pas oublier que Dubaï vient du désert… et que le désert est partout autour.

De Dubaï à Abu Dhabi 2 heures de car…
En route pour le plus grand émirat des Émirats arabes unis
Le miracle de l’or noir a fait de ce néant séculaire un géant planétaire : l’émirat d’Abu Dhabi est riche, richissime même et ne dédaigne pas de le faire savoir. La démesure des gratte-ciel de la capitale, la mosquée pharaonique du cheikh Zayed et l’Emirates Palace, un 7-étoiles (!) aux suites dotées d’équipements en or, en témoignent. Les mille et une nuits affleurent…
Aujourd’hui, l’émirat s’est pris de passion pour la culture, la peinture et le futur en général. Résultat ? Des succursales du Louvre et du Guggenheim sont sorties du sable, tandis que grandit dans les terres une cité 100% écolo : Masdar.
Les investissements sont colossaux pour attirer les touristes et les investisseurs.
Les Emirs ont conscience que les revenus du pétrole ne sont pas éternels et qu’il faut assurer la suite, d’où cette diversification tous azimuts…
Et lorsqu’on sillonne cet état on est subjugué par l’importance des projets en cours de réalisation. Le béton recouvre le désert…
Cela est d’autant plus impressionnant lorsque l’on voit Abu Dhabi en 1960 : un village de pêcheurs posé sur le sable.

Mais le béton n’est pas la seule « religion » d’Abu Dhabi.
La preuve avec la Mosquée Cheikh Zayed
Incroyablement splendide
…architecture exceptionnelle, grandiose,
vraiment extraordinaire : le bois, le verre se mélangent idéalement avec un marbre omniprésent.
Grandeur, blancheur, formes aux galbes de perfection , incrustations et lustres…
Impressionnante et magique
Sublime
Une merveille !
… et un tel bonheur pour la photo

 


 

 

 

 

Sawatdee Khap – Bienvenue
J’aime ce pays que je connais déjà…
La gentillesse des Thaïlandais et Thaïlandaises… Leur délicatesse …
Cela passe par Bangkok cette ville tentaculaire, rongée par les embouteillages et la pollution … Et un urbanisme fou…
Mais il y a la tradition … Les temples… Le bouddhisme… Des sites extraordinaires…
Bouddha toujours… Partout…


Promenade dans le  Wat Pho  (temple du Bouddha couché), qui est un des plus grands et des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok.
On y trouve un labyrinthe de Stûpas tous plus beaux et colorés les uns que les autres.
Puis le fameux Bouddha couché le plus grand en Thaïlande avec 43 mètres de long et 15 mètres de haut,

Autre ambiance : Damnoen Saduak Floating Market
Damnoen Saduak est un village situé à environ 100 km à l’ouest de Bangkok. Une visite incontournable !!! Bon !!! Ça beaucoup changé depuis la dernière fois qu’on y est allé… il y a 20 ans…
Aujourd’hui il reste quelques marchands typiques sur leurs barques, entourés  de dizaines de pirogues de touristes… Bref rien d’authentique hormis le cadre naturel (canaux)…

Retour vers l’histoire : visite des temples d’Ayuttaya
Ayutthaya qui devint la deuxième capitale siamoise après Sukhothaï. Elle fut détruite par les Birmans au XVIIIe siècle. Ses vestiges, caractérisés par les prangs, ou tours-reliquaires, et par des monastères aux proportions gigantesques, donnent une idée de sa splendeur passée.
Plusieurs sites chargés d’histoire. Champêtres et pleins de sagesse.

Nouvelle étape

Á 300 km de Bangkok on se retrouve sur l’île de Koh Chang. sur la côte est du golfe de Thaïlande, , près de la frontière du Cambodge.
Étonnement les grosses structures touristiques n’ont pas gangréné cet endroit… Peut être à cause ou grâce, à son relief important et son vaste parc naturel protégé. Rien à voir avec Phuket ou Ko Samui que je connais aussi et aime bien pour d’autres raisons.
Donc 3 jours pour faire une pause : massage thaïlandais, farniente… et on se retrouve  dans des petits restos sur la plage ou dans la jungle au bord du fleuve… Comme dans les années 80…
La simplicité… La gentillesse… La nature a l’état pur… Rare.
Profiter de l’instant présent.

Puis après ce break, de nouveau l’aéroport, les enregistrements, les salles d’embarquement…
7500 kilomètres, 10 heures de vol
De la Thaïlande à l’Australie…
Escale express de 3 jours… Trop court bien sûr mais c’est tellement vaste et varié… Donc Sydney et The Blue Mountains… Déjà de quoi faire… 
Et l’incontournable et magnifique Opéra. Un régal !!!

À deux heures de route de Sydney, vous pourrez découvrir Les Trois Sœurs, l’un des sites emblématiques des Blue Mountains.
Ces formations rocheuses insolites font partie de la terre traditionnelle des peuples aborigènes Darug, Gundungurra, Wiradjuri et Dharwal
Pourquoi ce nom ? Car les fameuses brumes bleues qui sont produites par les huiles dégagées par les forêts d’eucalyptus et d’où les montagnes tirent leur nom. Le paysage des Trois Sœurs change tout au long de la journée et des saisons, au gré des rayons de soleil qui en font ressortir toute la palette de couleurs.
Magnifique endroit.

Et on ne peut pas quitter l’Australie sans croiser cet incroyable animal : le Kangourou

Prochaine étape

Sydney – Auckland… seulement 2000 kilomètres !!!
Cette fois nous sommes aux antipodes… Juste de l’autre côté de la planète …
New Zealand… Golfe du Morbihan … 20 000 km…
Arrivés sur les terres des Maoris… Auckland… Rotorua et ses geysers…

Auckland est située sur et autour d’un isthme, reliant la Péninsule de Northland au reste de l’île du Nord, large de moins de deux kilomètres à son point le plus étroit, situé au sud à Otahuhu entre l’anse Mangere et la rivière Tamaki.
Cet isthme formant la zone urbaine centrale, est entouré de deux ports naturels4 : le port de Waitemata au nord, qui s’ouvre à l’Est sur le golfe de Hauraki, et le port de Manukau au sud, qui s’ouvre à l’Ouest sur la mer de Tasman. C’est l’une des rares villes au monde à avoir deux ports sur deux aussi importantes étendues d’eau, et la ville est marquée par cette particularité.
Auckland est appelée la « cité des voiles ». On sent partout l’importance de la mer…Et de la nature…

220 kilomètres de car pour aller jusqu’à Rotorua…  et presque 2 heures pour quitter Auckland à cause de bouchons monstrueux… et c’est la règle ici… comme quoi !!!
Après on traverse des paysages comme on les imagine…. Vert… vert… vert… moutons… vaches… à pertes de vue. De gigantesques exploitations ovines, avec des paysages verdoyants de collines ondulantes, et des vues spectaculaires sur la chaîne de montagnes de Kamai.
Vers le village de Matamata on trouve les paysages et décors de la saga du Seigneur des Anneaux et du Hobbit
La terre du Milieu existe, Ambiance aride des plaines du Mordor, paysages du Gondor et Montagne Solitaire Même Hobbiton, le célèbre village des Hobbits…
Nous l’avons laissé sur le côté.
On a poursuivi notre route jusqu’à Rotorua.

Rotorua est une ville implantée sur l’île du Nord ; elle est située à côté d’un lac du même nom : le lac Rotorua. La région environnante de Rotorua est l’une des régions les plus visitées de Nouvelle-Zélande et c’est principalement l’activité géothermique qui attire les touristes. C’est à Rotorua que le surnom d' »île fumante » prend toute sa signification ! Qu’il s’agisse d’observer des piscines de boue, d’impressionnants geysers ou des lacs sulfureux, et c’est particulièrement dans cette région que l’on prend conscience de la situation du pays placé entre les plaques tectoniques pacifiques et australiennes. La plaque pacifique, qui passe sous la plaque australienne, a une vitesse de déplacement d’environ 4 cm par an ce qui génère cette importante activité volcanique que connaît la Nouvelle-Zélande.
Rotorua est marquée par une importante activité géothermique, la région compte de nombreuses montagnes mais aussi dix-sept lacs. Le lac bleu  » Tikitapu « , et le lac vert  » Rotokakahi « , situés à côté de Redwoods sont les plus beaux de la région.
Au centre du lac Mokoia Island se trouve l’île sacrée des Maoris d’où viennent les plus célèbres légendes de la Nouvelle-Zélande comme celle de Tutanekai et d’Hinemoa

C’est un paysage que l’on imaginerait volontiers sur une autre planète. On y trouve une multitude de variétés d’étendues d’eau aux couleurs toutes plus irréelles les unes que les autres. D’ailleurs, si en maori Rotorua signifie « deuxième lac »
Incontournable à 20 minutes de Rotorua, le Wai-O-Tapu. Endroit surprenant, des lacs de toutes les couleurs, des geysers, des boues bouillonnantes.
La réserve, d’une grande beauté, déploie de somptueuses nuances : jaune pour le soufre, rouge brun pour l’oxyde de fer, violet pour le manganèse… A voir aussi, les Mud Pools, qui sont des piscines de boue en ébullition.

Après le spectacle fascinant de cette terre vivante il y a la soirée au Tamaki Maori Village
Un attrape-touristes ? Oui… mais !!!
C’est une des rares fois où nous avons pu avoir un contact direct avec la culture et la population Maori. Les explications et les échanges sont enrichissants et permettent de mieux comprendre cette culture. La visite du village est très bien. Le spectacle très bien
Il faut plus voir cette activité comme un spectacle que la découverte d’un réel village maori car tout est planifié et « maquillé ». Malgré tout l’activité est très agréable et a le mérite de nous immerger dans la culture maorie.

Chez les Maoris, Il y a le AKA… Pour impressionner l’adversaire…
Puis, après la démonstration, il y a toujours : KIA ORA… Bonjour, bonne chance…



Retour vers le passé…
Un moment d’exception… Le passage de la ligne de changement de date.

La ligne de changement de date est une ligne imaginaire à la surface de la Terre qui longe approximativement le 180 méridien (est et ouest) dans l’océan Pacifique, et dont le rôle est d’indiquer l’endroit où il est nécessaire de changer de date quand on la traverse.

 

Départ d’Auckland le dimanche 22 á 17h…
Arrivée à Papeete le samedi 21 à 23 h… Après seulement 5 heures de vol…

Ce qui fait qu’on aura 2 dimanches dans la même semaine
Un délice !!!

Bienvenue à Tahiti

Tour de l’île. Arrêt au grand marae Arahurahu de Paea
Un bel endroit rempli d’histoire. Une ambiance magique.
Un marae est un site sacré… visite d’un petit jardin botanique et d’une cascade…
A part ça, rien d’extraordinaire !!!

Embarquement pour Moorea pour 2 jours de farniente… snorkeling… canoë… dans les eaux turquoises.
Bons moments.

Matin lagooonnn !!! Exquis !!!

L’aquarium est bien là !!!

Couché de soleil sur le lagon à Moorea

De Tahiti à la Californie,
dernière escale avant de boucler la boucle.

Arrivés à l’aéroport de Los Angeles nous prenons directement la route pour Las Vegas.
Las Vegas, la ville démesurée, Hallucinante, fascinante…
Un saut dans le temple du tout est permis !!!

Après Venitia…
La traversée de Paris !

Las Vegas Casino… La réalité va beaucoup plus loin que la légende… Dans ces hôtels gigantesques les Rez de chaussée ne sont pas des halls d’accueil mais des casinos à perte de vue… Un monde où tout est permis pour entrainer les joueurs frénétiques… on boit, on fume… et surtout on joue 24 heures sur 24. Dément !!!

Las Vegas by night… encore plus impressionnant…
Cette ville ne dort jamais…

Autour de Las Vegas il y a le désert… Partout…
La vallée de la mort… la vallée de Feu… puis le grand frisson… le survol en hélico du Grand Canyon…
Démesurément intense… fascinant… magnifique.
L’émotion pure, suspendue au dessus de ce paysage grandiose. Waouh !!!


Retour à Los Angeles et passage obligé à Hollywood Boulevard…
Les empreintes mythiques des stars… Kitch mais incontournable !!!


The Walk of Fame…
Ça fait du bien de se sentir bien entouré !!!
En toute modestie !!!

Dernière étape ici à Santa Monica, à l’endroit où se termine le road movie célèbre de la route 66… 
Pour nous, c’est un autre « road movie ».

Le tour du monde en 24 jours, plus de 43 000 km, 52 heures d’avion… du car du bateau, du désert, des sites magnifiques, des rencontres, des découvertes…
Une fabuleuse aventure… concentrée et intense…
Une expérience unique… Evidemment !!!
Encore un petit vol de 11 heures pour boucler la boucle et rentrer à la maison !!!
Maintenant on va se retrouver devant un jet lag très particulier, puisque le corps a subi tellement de fuseaux horaires et de décalages en si peu de temps…
Mais la tête va continuer à voyager…
Magnifique !!!
Prêts à repartir… pour d’autres destinations.

Plus de  photos de voyage venez sur ma page :
Mes photos de voyage préférées