cartes-finistere

finistere-001b

 

Les sentinelles de la mer

Pointe-du-raz

Le-phare-de-Saint-Mathieu

Allez visiter aussi : La pointe du RazLes sentinelles de la mer et Le phare de Saint Mathieu

J’ai une affection toute particulière pour le Finistère…

Son nom d’abord : fin de la terre…
une région qui subit de plein fouet les influences océaniques, qui, ajoutées au décor torturé de ses côtes rocheuses, donnent au Finistère cette ambiance incomparable de bout du monde.
Après… c’est l’horizon l’aventure la liberté l’Amérique l’océan à perte de vue De la mer jusqu’au ciel… et un bateau qui nous emmène vers ailleurs.

 

Escale-dans-le-Finistère

Allez visiter aussi : Escale dans le Finistère

J’aime le Finistère, parce qu’ici…

… c’est nature et grands espaces, des paysages hors norme.
Cote sauvage un nom qui n’est pas usurpé
Et il faut la faire par tous les temps
Les couleurs incroyables par temps clair et les éléments déchainés
Le mer d’Iroise enchanteuse et dangereuse
La multitude de phares qui se dressent dans cette zone sont là pour rappeler qu’on est ici dans les eaux les plus dangereuses. Courants et obstacles visibles et invisibles peuvent transformer cet endroit en enfer.

 

Menaham-mosaïque

Allez visiter aussi : Le corps de garde de Meneham

Port de Mazou

Allez visiter aussi : Le port de Mazou

J’aime le Finistère, parce qu’ici…

… c’est la mer avant tout, le pays d’Armor avec son littoral déchiqueté offrant de magnifiques panoramas. Ce n’est qu’une succession de pointes, de baies, de golfes, de promontoires, de falaises, de criques sauvages aux eaux transparentes, d’amas rocheux aux formes souvent évocatrices… les Abers (Wac’h ou Benoit), qui sont d’anciennes vallées côtières envahies par la mer au rythme des marées.
Mais c’est aussi, à l’intérieur des terres, l’Argoat, avec une nature libérée de toute contrainte qui s’en donne à cœur joie entre les forêts, les landes, les rivières, les Montagnes Noires… des chapelles en granite.
…C’est la Bretagne mystérieuse propice aux légendes…
L’armor et l’argoat sont deux milieux non seulement qui se côtoient mais s’imbriquent de telle façon qu’il ne font souvent qu’un.
La campagne en bord de cote et l’ambiance de la mer qui s’infiltre dans les terres
Tout ici est un creuset pour l’imagination
Tout est images, odeurs et air du large

J’aime le Finistère, parce qu’ici…

On trouve des trésors chargés d’histoire, avec en particulier les Enclos paroissiaux.
Des ensembles sacrés délimités par un muret de pierres se composant de 5 éléments architecturaux : l’église, le cimetière, l’ossuaire, le calvaire et la porte triomphante, trait d’union entre le profane et la sacré.
La majeure partie des enclos paroissiaux de Bretagne est située dans le nord et le centre-Finistère.
Uniques en Europe, ces constructions majestueuses figurent parmi les créations les plus originales du patrimoine breton.

 

enclos-paroissiaux

chapelle

J’aime le Finistère, parce qu’ici…

On trouve des villes et des villages de caractère qui chacun ont leur identité, leur richesse et leur charme :
St Pol de Léon, Kerlouan, Crozon, Camaret, Pont Aven, Benodet, Concarneau, Morlaix, Douarnenez, Audierne, Roscoff, Brest, Quimper, Locronan, Le Faou…
Sans oublier les îles d’Ouessant, de Sein, de Molène et de Batz…

J’aime le Finistère…

parce comme l’a si bien imagé l’écrivain Henri Queffelec, « cette proue barbare, sculptée en gueule de chameau ou de chien, et qui semble se dresser ».
… une évidence !

J’aime le Finistère… pour son authenticité.

Pourtant, après des escapades dans le Finistère toujours avec plaisir, lorsque je reviens dans le Golfe du Morbihan… tout paraît plus doux…
Et c’est ici que j’aime vivre.

Je vous y invite : Le Golfe du Morbihan et La presqu’île de Rhuys