Le--sommeil-des-épavesLe cimetière de bateaux de Kerhervy se trouve sur la rivière du Blavet, près de Lorient.
Ce cimetière est né après la guerre de 1939-1945.

 

Un lieu chargé d’histoire.
Entre 1870 et 1940, l’île de Groix est le 1er port thonier français. A partir de 1920, les patrons pêcheurs groisillons mettent leur bateau en hivernage dans les anses de rivières. Abrités dans les vasières, les thoniers repartent à la pêche au printemps.
Lors de la 2e guerre mondiale, l’armée allemande interdit les campagnes de pêche et impose des restrictions aux armateurs. Les pêcheurs mobilisés pour rejoindre les fronts cachent leurs bateaux dans les zones d’hivernage pour éviter leur réquisition par les Allemands. La guerre finie, certains thoniers restent sur place, abîmés par les bombardements ou laissés par les marins morts au front.
La tradition était prise et pendant des années les patrons pêcheurs envoyaient sur cette vasière leurs vieux navires. Les nouveaux matériaux, nouvelles techniques de pêche, nouvelles espèces à capturer ont fait que ces bateaux d’avant guerre et d’après guerre, étaient technologiquement dépassés. Ils ont été laissés dans la vase du Blavet. Petit à petit, ce fut une pratique courante que d’abandonner son bateau dans cet endroit.
Un endroit magique, plein de poésie, où le poids de l’histoire et du temps est fascinant. A marée basse les reflets sur la vase composent des tableaux uniques

Cimetière-bateaux-1

Cimetière-de-bateaux-2Cimetière-de-bateau-3

Kerhervy-2
Kerhervy-1

Kerhervy-Arthus-B